L’immobilier et le coronavirus… un point sur la situation au 11 Avril 2020 : nos actions et les perspectives du marché

Share This:

Madame, Monsieur, Chers clients, chers lecteurs,

Nous vivons depuis bientôt un mois un confinement sanitaire qui n’a jamais connu de précédent au niveau planétaire.

Le virus contre lequel nous luttons fait des ravages et nous avons tous pris la mesure de ses conséquences désastreuses. Nous espérons que le corps médical et que nos institutions sauront nous donner les moyens de lutter efficacement contre ce fléau.

Nous souhaitons que vous ne soyez pas touché personnellement par cette maladie et que vous n’ayez vu aucun de vos proches en souffrir.

Comme de très nombreuses professions, nous subissons le coup d’arrêt imposé par l’impossibilité de rencontrer nos clients et de nous déplacer librement.

Dans ce contexte, comment poursuivre notre activité, être utiles et contribuer aux projets de nos clients ?

Quelles perspectives pour le marché de l’immobilier ?

Tout d’abord un point sur notre actualité, afin de tenir informé tous ceux qui nous suivent et nous font confiance:

Les premières semaines ont été pleinement consacrées à la signature des compromis de vente en cours, permettant ainsi de donner un cadre juridique aux accords échangés. Nous avons du travailler de concert avec les notaires afin de compléter les dossiers, faciliter la transmission puis la signature de l’ensemble des pièces. Nos efforts sont aujourd’hui récompensés car la majorité de nos dossiers ont pu aboutir.

Il a fallu ensuite accompagner les ventes en cours, et notamment celles qui devaient se signer dans les premières semaines du confinement. Nous sommes toujours dans cette action, en étroit partenariat avec les notaires qui ont du faire évoluer en un temps record leurs pratiques, s’équipant de systèmes informatiques et mettant en place des procédures nouvelles dans des conditions de travail partiel ou de télé-travail dont nous connaissons tous les difficultés. De nombreuses polémiques sont nées de cette transition que certains ont trouvé longue. La violence des événements et leur imprévisibilité a désarmé la plupart des professionnels. Certains ont eu une meilleure capacité d’adaptation que d’autres, mais la plupart se sont dès les premiers temps inscrits dans cet effort et nous les en remercions.

Si cette phase est désormais pleinement engagée, il est néanmoins nécessaire de réunir l’ensemble des éléments nécessaires à la vente : l’état hypothécaire, les prêts bancaires, la délivrance de la renonciation à acquérir des communes (droit de préemption) et le consentement des vendeurs ou acquéreurs qui ne sont pas tous disposés à concrétiser cette transaction dans la période de confinement : difficultés de déplacement, difficultés à trouver des sociétés de déménagement…

Nous devons remercier les institutions locales qui ont appuyé nos démarches, ainsi que les services de la métropole qui nous ont informés jeudi dernier de leur totale mobilisation pour faire aboutir les dossiers. La chambre régionale de la FNAIM a été aussi d’un grand soutien juridique et opérationnel. Aujourd’hui, nous sommes en mesure d’accompagner l’ensemble de nos ventes vers une signature définitive malgré le confinement.

Par ailleurs, notre équipe reste mobilisée pour répondre téléphoniquement à toute demande, discuter du suivi des projets de vente, mettre en place la bonne stratégie et la bonne communication pour la vente de vos biens dès que nous aurons à nouveau la possibilité d’organiser des visites. Nous préparons en coulisse le retour à une activité normale.

Quel est notre point de vue sur la sortie du confinement et la reprise du marché immobilier ? Quel impact aura cette crise majeure sur les prix ?

Disposons nous aujourd’hui de l’ensemble des réponses ? Certainement pas, la durée et l’ampleur de la crise pouvant modifier notre analyse.

Cependant, bien que nous ne puissions maîtriser l’ensemble des paramètres, nous pouvons rappeler les standards qui déterminent historiquement l’orientation du marché immobilier.

Avant cette crise, le marché tendu, extrêmement dynamique a battu des records. La pénurie de biens à la vente provoquait un déséquilibre évident entre demande et offre. Le niveau des taux d’emprunt est à son plus bas. Tous les signaux étaient donc favorables et contribuaient au maintien des prix de vente.

Les fondamentaux de ce marché n’ont pas changé.

Par ailleurs, la crise boursière que nous traversons devrait pousser les investisseurs à toujours plus de prudence. En effet, bien que le marché immobilier puisse être exposé lui aussi à des fluctuations, elles sont moins brutales et en général découlent de crise plus profondes.

Nous ne pouvons exclure le risque d’une récession mondiale qui aurait pour origine le cout d’arrêt brutal de notre économie et les moyens qu’il a fallu mettre en oeuvre pour la soutenir. Cependant, l’ensemble des pays ayant subi la même crise, nous sommes persuadés qu’un équilibre mondial de la dette sera trouvé. Notre pays se donne les moyens de préserver son outil productif et commercial afin de pouvoir redémarrer rapidement.

Bien entendu, cette crise marquera de nombreuses entreprises, elle contribuera à la fermeture de certaines, mais nous croyons que notre économie pourra se relever.

Dans ce contexte, nous restons tout à fait optimistes. Nous pensons que le marché immobilier retrouvera son dynamisme après une période de transition. Le volume des transactions en 2020 marquera le pas sur 2019, qui fut une année exceptionnelle. Les prix de l’immobilier devraient se maintenir dans ces circonstances.

Parce que rien n’est plus durable que la pierre !

Espérons que nous pourrons bientôt nous retrouver et reprendre nos vies sans nous soucier de croiser à nouveau le COVID-19…

Vous pouvez nous écrire sur contact@chaiximmobilier.com ou nous appeler au 04.42.36.90.00 et donnez votre avis sur cet article.

Bien à vous.

L’équipe de CHAIX IMMOBILIER

Agence CHAIX IMMOBILIER

L'entreprise Chaix immobilier implantée sur le secteur de Marseille Est, développe ses compétences dans le domaine de la transaction et la gestion locative depuis plus de 25 ans.

Vous pouvez aimer aussi...

Les articles les plus consultés