Le Gouvernement va interdire à la location les logements dits « passoires énergétiques ». Et modifie en ce sens le critère de performance énergétique d’un logement.

Share This:

A compter du 1er janvier 2023, en France métropolitaine, les logements dont la consommation énergétique est supérieure à 450 kWh par mètre carré et par an (classés G) ne seront plus décents et ne pourront plus être mis en location.

MISE A JOUR DU 01/12/21 PUBLICATION INITIALE DU 18/01/2021​

​​​​​​​​​Rappelons que la loi n° 2019-1147 du 8 novembre 2019 relative à l’énergie et au climat a fixé un échéancier de mesures ayant pour objectif de rénover tous les logements dont la consommation énergétique relève des classes F et G d’ici le 1er janvier 2028.

Ce texte prévoit notamment qu’à compter du 1er janvier 2023, la location de logements extrêmement consommateurs d’énergie sera impossible, ces logements devant être considérés comme indécents. Un décret devait fixer le seuil maximal de consommation au-delà duquel un logement ne serait plus considéré comme décent.​

Ainsi, le décret n° 2021-19 du 11 janvier 2021 relatif au critère de performance énergétique dans la définition du logement décent en France métropolitaine (JO du 13 janvier 2021) modifie le décret décence n° 2002-120 du 30 janvier 2002 en y intégrant un seuil maximal de consommation d’énergie finale.

A compter du 1er janvier 2023, en France métropolitaine, les logements dont la consommation énergétique est supérieure à 450 KW​​h par mètre carré et par an en énergie finale seront considérés comme indécents et ne pourront plus être loués: il s’agit d’une partie des biens classés G.  

Il est important de souligner que l’étiquette énergie du DPE est exprimée en énergie primaire. Il ne s’agit donc pas de la consommation réelle théorique exprimé​e en énergie finale. Pour fixer les idées, l’énergie finale prend en compte les pertes lors de la production, du transport et de la transformation de l’énergie primaire. Le passage des consommations finales à la consommation d’énergie primaire se fait sur la base d’un facteur de conversion (2,58 pour l’électricité et 1 pour les énergies combustibles) : pour un bien « tout électrique », 450 ​​KWhEF (énergie finale) sont équivalents à 1161 KWhEP (énergie primaire)​. 

Précisons que le DPE mentionne également la consommation totale en énergie finale. A compter du 1er janvier 2023, il conviendra de prendre cette valeur et de la diviser par la surface habitable du logement exprimée dans le DPE pour vérifier que le logement a bien une consommation énergétique inférieure à 450 KW​​h par mètre carré et par an en énergie finale.

Précisons que ce critère s’appliquera aux nouveaux contrats de location conclus ou renouvelésà compter du 1er janvier 2023.

A compter du 1er janvier 2025, tous les logements classés en catégories G seront considérés comme indécents et donc exclus de la location et à compter du 1er janvier 2028, les logements classés F deviendront à leur tour indécents ​(cf. brève du 18/10/21​).

Source : FNAIM

Agence CHAIX IMMOBILIER

L'entreprise Chaix immobilier implantée sur le secteur de Marseille Est, développe ses compétences dans le domaine de la transaction et la gestion locative depuis plus de 25 ans.

Vous pouvez aimer aussi...

Les articles les plus consultés